Qu’est-ce que le Festival EchallArts ?

Le festival Echall'Arts est organisé par l'association l'Alambic.
L’Association L’Alambic a été créée en 1999, c’est une association de type 1901, son siège est à la mairie, Route des écoles, 16170 ECHALLAT - Siret N° 50275956600016 - Au fil des années l’association a organisé de nombreuses manifestations centrées autour du patrimoine du village : Visite guidée du village, nuit romane. Depuis plusieurs années maintenant L’Alambic déploie son énergie, grâce à tous les bénévoles, pour faire vivre le festival d’Arts Plastiques : Echall’Arts.
La vocation du festival Echallarts :
L’idée de cette manifestation est née de l’envie d’aller plus loin dans l’animation du village. Ce festival est le pari d’instaurer et de pérenniser un rendez-vous culturel innovant et rayonnant dans une commune de 500 habitants, à majorité issus du monde agricole (retraités, jeunes agriculteurs), enrichie de « néo-ruraux » mais tous désireux d’un lieu vivant et attractif. Il s’agit, en effet, d’associer la population à une action qui ne soit pas un simple festival centré sur la diffusion et la consommation culturelle. Développer la créativité de chacun, la stimuler et permettre aussi à chacun d’être acteur de la manifestation, voilà l’ambition d’Echall’Arts. Le festival met ainsi l’Art à la portée de tous. Sous les yeux attentifs des artistes contemporains, par leur créativité, transforment le quotidien et éveillent au plaisir esthétique. Pendant trois jours, les stagiaires, immergés dans la pratique artistique, découvrent les difficultés puis le plaisir de la création. Des liens se créent entre anciens et nouveaux habitants, qui apportent entraide et enrichissement. Ces échanges offrent aujourd’hui une nouvelle qualité de vie au sein du village.
Arts et Patrimoine:
Des artistes contemporains présentent leurs créations au cœur d’un village dont certaines demeures remontent au XVIII ème, et autour d’une église romane du XII ème siècle. Les vielles pierres retrouvent vie, « marque de fabrique » d’Echall’Arts, l’ouverture des proches, des cours, des jardins, un écrin de verdure et de pierres que les habitants n’hésitent pas à partager ; Partout dans les rues les œuvres d’artistes amateurs s’offrent aux yeux de tous. Ce patrimoine ajoute à la notoriété d’Echallat, à son rayonnement « artistique », à l’attachement que lui portent ces habitants. Le festival est un passeur : c’est la transmission d’un vécu à travers les générations, où les jeunes et les plus âgés s’approprient une histoire commune ; L’Art contemporain relié à un patrimoine architectural, rural, ancien, voilà le choix d’Echall’Arts. Enfin, le soir, la vieille église est mise à l’honneur par la magie de spectacles.
Rayonnement et répercussions :
L’évènement a maintenant sa place dans le paysage des arts plastiques au niveau régional. Il est soutenu par le Conseil Régional du Poitou-Charentes. La région ou le Conseil Général ont d’ailleurs depuis sollicité Echallat afin d’y accueillir d’autres manifestations. Les répercussions se font aussi au niveau des communes environnantes, se traduisant par l’échange de biens et services, donc une meilleure solidarité intercommunale. De même, cette manifestation s’inscrit dans la stratégie de développement initiée par la Communauté de Communes du Rouillacais dont Echallat fait partie. Pour cette raison aussi, la CdC participe financièrement au festival. Par les achats faits pour l’intendance et l’organisation, cette manifestation a des répercussions économiques. Les gîtes ruraux et chambres d’hôtes alentours bénéficient de la fréquentation du festival tandis que les commerces de proximité sont sollicités en premier lieu pour fournir les repas ou la buvette.
Un Eco Festival :
 

Le festival s’est inscrit dans une démarche de développement durable, tant dans les choix d’achats qui sont faits (proximité,…) que dans les équipements : Eclairage basse consommation sur la place du village, assiettes biodégradables (ce qui représente 300 couverts chaque midi, minimum et 600 repas chaque soir en plus de la buvette)

Gobelets réutilisables pour les repas (en partenariat avec l’association « Régalade ») et mise en place d’une consigne pour les verres (en lien avec le Conseil Général) Tri sélectif de plus en plus présent et efficient : pour ce faire, il est accompagné de bénévoles. Là encore, les enfants des écoles ont été associés en élaborant des affiches explicatives pour faciliter le tri à travers le village. De même, l’association « Charente-Nature » a tenu un stand d’information sur le sujet.

Impression des documents par un imprimeur  Imprim’vert c'est à dire que celui-ci respecte les 3 critères du cahier des charges de la marque Imprim’vert : gestion des déchets dangereux, sécurisation des liquides dangereux et non utilisation de produits toxiques.

Informations pratiques :

Pour garantir la sécurité et la liberté des visiteurs, les rues du village sont fermées à la circulation pendant les trois du jour du festival. Des parkings gratuits sont mis à la disposition du public aux entrés de la commune. Ainsi qu’un accès pour personnes handicapées est prévu pour permettre à tous de profiter de cet événement culturel. Durant les trois jours, l’entrée est libre pour ce qui est des visites de stages, des expositions et des animations. Hormis le spectacle du samedi soir où une faible participation est demandée.

éco-manifestation

 
La manifestation s'engage dans une démarche de développement durable en agissant sur divers domaines tels que :
Festival Echall'Arts La maîtrise des consommations et gestion des déchets / choix des équipements :
  • Réduire les quantités de vaisselle jetable et non valorisable : utilisation de vaisselle lavable et compostable, gobelets consignés
  • Installer des cendriers et des supports de tri sur l’ensemble du site, fabriqués avec des matériaux de récupération
  • Utiliser des ampoules basse consommation et des matériaux de récupération, réutilisables ou biodégradables pour aménager le site
  • Avoir recours à des produits de saison et favoriser l’approvisionnement en circuits courts : information sur les site
  • Avoir recours à des produits d’entretien respectueux de l’environnement et produits en région
  • Mettre en place des toilettes sèches, utiliser des essuie-mains en tissu pour les stagiaires et exposants
  • Organiser une bonne gestion des déchets : tri sélectif, signalisation, équipe de propreté, déchetteries et station de compostage pour les déchets triés et collectés
Le transport :
  • Circulation à pied avec parcours installés aux alentours du village, et circulation en vélo de quelques bénévoles
  • Mettre en place des véhicules "propres" pour la manifestation (vélos, voitures électriques, ...)
La communication / la sensibilisation à l’environnement / le lien social
  • Limiter le nombre et la taille des supports papiers : site internet, courrier électronique, ajustement du nombre d’affiches et flyer, recto verso
  • Sensibiliser à l’environnement dans les supports de communication et solliciter un imprimeur détenteur du label Imprim’vert, près de chez nous
  • Indiquer au public les geste de l'éco-festivalier (poubelles, toilettes sèches, produits locaux ...)
  • Sensibiliser les bénévoles en amont et prévoir des points d'information sur le festival / référence démarche éco responsable sur le site et les docs
  • Impliquer des personnes en situation de handicap dans les différentes équipes de bénévoles et dans l’aménagement et embellissement du site
  • Renforcer le partenariat local avec les communes, communautés de communes, établissements scolaires (école et collège)….
  • Permettre à chaque bénévole de trouver sa place quelque soit son âge, sa situation socioprofessionnelle, ses capacités et sa disponibilité…et renforcer les liens et l’entraide entre les personnes